13 novembre 2015 ~ 0 Commentaire

Communiquer.

Bonsoir !

Cela fait maintenant un peu plus d’une semaine que je me suis fait voler mon téléphone. Et devinez quoi ? Je n’en suis pas morte !
Je ne dis pas que cela ne me manque pas, il est vrai que dans certain cas cela m’aurait été bien pratique. Mais je vais bien. Même plus. Je vais mieux !
Je suis moins stresser, le temps passe plus vite, je fais plus attention à ce qui se passe autour de moi. Car oui je n’ai plus de musique non plus !
Alors oui je ne suis pas totalement coupé du monde, j’ai mon ordi avec Internet, mais dès que je sors de chez moi, je me retrouve avec moi-même et les autres.
Et quand tu réalises ça pour la première fois c’est plutôt angoissant. Puis t’es bien obligé d’occuper ton esprit, parce que tu te rends bien compte qu’en fait on ne peut s’arrêter de penser. On pense tout le temps, à tout et à rien, on se fait des réflexions sur tout. Tout le temps. Mais quand on est sur nos téléphones ou dans notre musique, on distrait notre cerveau.

Alors ça fait une semaine que je vais en cours, le temps passa de plus en plus vite, car je n’avais pas l’heure, et j’en ai éprouvé de moins en moins le besoin impératif de combien de temps il me restait, en tout cas même si je demandai c’était plus par habitude comme un ancien fumeur qui tiens son stylo comme une clope. Je n’étais plus stresser. Voilà.

Au début il est vrai que je pensais encore que c’était indispensable par exemple quand je me suis retrouvé devant chez une amie sans pouvoir joindre personne et que cela a été un peu galère, mais en vrai si j’avais juste attendu ou oser crier pour les fenêtres je n’aurai pas eu besoin de téléphoner, mais c’était encore trop tôt et c’est la seule solution que je voyais !
Puis il y a eu cette fois où j’ai attendus 30min dans un bar, avec un verre, que mes amis arrivent, car le fait de ne plus avoir de téléphone me fait arriver à l’heure (cherchez pas c’est comme ça), je me suis sentie un peu con et un peu alcoolique. Bah ça m’a fait réaliser que non, car je n’aimais vraiment pas boire toute seule, mais qu’il fallait faire attention quand même. Et que je trouvais vraiment l’Abreu beau. Ces poutres, cette ambiance même quand y’a personne.
Et puis enfin, il y a eu cette fois où j’ai dû rentrer à pied chez moi, le soir, après une soirée, seule et sans musique. J’ai marché pendant 1h environ avec pour seule compagnie, moi-même. Eh bah vous savez quoi ? Je m’apprécie pas mal en fait ! J’ai mis au clair des choses dans ma tête et c’était vraiment cool ! Le trajet est passé vraiment tranquille. Je ne dis pas y’avais des moments, enfin surtout vers la fin, où bah ça fait long ! Mais quand même, pour une meuf qui marchait toute seule, j’ai regardé et j’ai vu. J’ai sentie et gouté. J’ai écouté et j’ai ris. J’ai parlé, j’ai chantonné, j’ai siffloté. J’ai profité de moi-même !
Et je peux vous assurez, que même si au début ça a été un peu bizarre, je ne me suis pas ennuyer une seule fois.

Je ne renonce pas au téléphone. Mais j’écris ça en guise de mémo. La vie sans téléphone, même aujourd’hui c’est possible et on en devient pas pour autant exclu, abandonné ou mal-à-l’aise. Reprenons le sens de technologie de communication ! Sans téléphone, tu verrais la fille en face de toi qui est en train d’avoir les larmes aux yeux parce que son copain l’a quitté. Tu verrais ce papi sourire sans que personne ne lui rende. Tu verrais ce beau garçon avec qui tu as envie de parler.
Sans téléphonelampemiroirerayonlaser, sans mp34559587, sans tout ça, vous feriez quoi pendant une semaine ? Moi j’ai lu, j’ai souris, j’ai jamais autant parlé dans les transports.

Alors et vous vous feriez quoi pour passer le temps ?

Une imparfaite idéaliste.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

ADGITO |
Tnart |
Travailinternetsansrisque |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jenesuispasdpressive
| Onsort
| Stagephemr